Découverte sur le site de Pompéi en 1943 et dégagée en 1947 cette villa est connue sous le nom de " Villa Impériale "(VIMP).

Depuis, la toiture installée á cette époque s´est tellement détériorée, qu'elle laisse passer l'eau, et que les peintures décorant les murs de la Sala A, d'une importance inestimable, ont été considérablement endommagées. Les auteurs de ce texte ont été tellement choqués de cette découverte qu'ils ont créé une association qui a pour but de collecter des fonds pour qu'une nouvelle toiture puisse être élevée, sous contrôle des donateurs.

Aujourd'hui Pompéi n'est nullement « un champ de ruines ». Des fresques murales fantastiques se trouvent dans certaines maisons et villas, á moins qu´elles n´aient été transférées dans des musées. Bien qu'elles aient été créées il y a déjà 2000 ans, elles n'ont rien perdu de la fascination qu'elles ont dû exercer dans le temps sur les spectateurs, bien au contraire. La multitude des sujets, la richesse des détails dans les fresques, l'intensité fascinante des couleurs, génère une joie intense chez le spectateur, qui ne s'en lassera pas pendant longtemps. Ainsi que l'évoquent les oeuvres des peintres romantiques du 19e siècle, ces peintures font penser á cette ambiance estivale du Golfe de Naples avec ses villas antiques, ses propriétés de campagne, on peut même penser á la Grèce et á l'Egypte.

Pourtant, comme l'impression change, quand on visite ce site en hiver, Le ciel gris aux nuages lourds renforce l'impression déprimante des intérieurs sinistres: Gouttes de pluie qui traversent le plafond abîmé, murs chargés d'humidité, qui s'écoule sur les peintures.

Lorsqu'on contemple la dimension du Pompéi antique, lorsqu'on évalue les mesures de restauration qui seraient obligatoires l'on ne peut qu'admirer l'engagement de la Soprintendenza Archeologica et de ses collaborateurs.

La Villa Impériale est un lieu particulier. Dégagée après la deuxième guerre mondiale, reconstruite en partie, elle a été fermée au public non sans raison. L'importance des peintures, des planchers en mosaïque ne permettaient, á cause de leur fragilité, l'accès qu'à quelques rares visiteurs, qui étaient pour la plupart des scientifiques. Aujourd'hui les oeuvres d'art sont, c'est un fait très regrettable, en grand danger, car la toiture n'est pas étanche. Ainsi un ensemble de décoration est il menacé, dont la qualité égale les peintures du Palais d'Auguste sur la Palatin á Rome.

Alors, que peut on faire? Il est impératif de remplacer la vielle toiture par une nouvelle qui seule peut sécuriser les oeuvres d'art. Cette seule solution, qui nous paraît s'imposer de façon urgente, nous a motivés pour essayer de collecter des fonds auprès de Fondations, de Banques, d'Entreprises et de Personnes Privées, pour réunir une somme d'environ 100 000 Euro, pour démarrer ce projet et le mener à bien.

En Juillet 2002 un petit groupe composé d'amateurs d'art et de professionnels enthousiastes s'est constitué. Nous avons décidé de créer ce Web-Site, pour pouvoir présenter ainsi ce projet au plus grand nombre de personnes possible, afin que le public puisse connaître la beauté et l'importance des peintures murales de la Villa Impériale. Nous espérons ainsi motiver un public varié qui nous permettra de réunir suffisamment de fonds pour assurer, en coopération avec les Archéologues, une conservation durable de la Villa Impériale, oeuvre d'art d'une importance inestimable. L'autorité compétente, la Soprintendenza Archeologica di Pompéi, soutient notre projet avec bienveillance et nous a assuré de son soutien.

 

L'idée du projet date de 2001. Les bases du projet furent alors élaborées lors d'un entretien qui réunissait le Professore Pietro Giovanni Guzzo, Soprintendente degli Scavi di Pompei, le Prof.Dr. Wolfgang Ehrhardt, Prof.d'Archéologie à l'Université de Fribourg, Allemagne, et le Dr.Ing.Eckhard Tiemann, Munich. Le Prof.Guzzo serait disposé, après avoir étudié les projets, á donner son autorisation pour que des travaux externes sur le site soient effectués sous contrôle d'un comité de donateurs.